Quelques idées reçues sur l’Economie Sociale et Solidaire.

idees-recues

Idée reçue n°1 : « L’Economie sociale et solidaire est marginale

FAUX : L’économie sociale et solidaire est un secteur dynamique, qui génère 100 000 emplois sont chaque année.En 2010, le taux de croissance de l’emploi enregistrait encore une progression de 2% quand le secteur privé ajoutait un repli de 0,7%.

Source : Panorama 2010 de l’économie sociale et solidaire, CNCRES, Economie sociale : bilan de l’emploi en 2011 | Bilan national et bilan dans les régions.

Idée reçue n°2 : « L’ESS repose sur les subventions étatiques »

FAUX : Nombre de structures de l’ESS fonctionnent sans ou avec peu de soutien de l’Etat et s’inscrivent dans le domaine marchand.

Pour les structures soutenues par l’Etat, le retour sur investissement de l’Etat est plus que très positif et source d’économies pour les comptes publics. Grâce à leur objectif d’utilité sociale, les structures de l’ESS prennent directement en charge de nombreux services (aide aux personnes, dépenses liées au surendettement, problèmes de santé, hébergement d’urgence…), que l’Etat n’a ainsi plus à financer. Par exemple, Actavista, un chantier d’insertion par la réhabilitation de monuments historiques, « réaliserait ainsi une économie de 8 000 euros par salarié et par an, soit un retour sur investissement moyen de l’argent public de 60 % ». – Source : étude Ashoka-Mc Kinsey 2012

Idée reçue n°3 : « L’ESS est éloignée des réalités économiques »

FAUX : Au contraire, les acteurs de l’ESS ont une approche économique sur le long terme, contrairement aux acteurs du monde économique actuel. Ils investissent dans des projets viables et durables, orientés vers le bien commun et non vers le profit.

Ce modèle les a protégés et les structures de l’ESS sont moins touchées par la crise que le reste de l’économie.

Par exemple : dans un contexte de crise, l’épargne solidaire a poursuivi son essor à un rythme soutenu (+ 15,1 %) alors que le CAC 40 accuse une baisse de 17 % en 2011. La finance solidaire affiche, début 2012, un encours de 3,55 milliards d’euros – Source : Chiffres Finansol sur la finance solidaire.

http://www.lelabo-ess.org/?Idees-recues-sur-l-economie

Laisser un commentaire